Quels compléments alimentaires prendre pendant la grossesse ?

Les compléments alimentaires peuvent être très utiles lors de la grossesse pour prendre soin de sa santé et de celle du bébé ! Cependant, dans la foule des produits existants, comment savoir lesquels sont essentiels ? On vous explique tout dans ce guide complet.

Choisir les bons compléments alimentaires pour sa grossesse

Une bonne alimentation pour une bonne santé

On ne le dira jamais assez : l’alimentation est à la base de notre état de santé. Et c’est particulièrement vrai lorsque l’on est enceinte ! Si vos habitudes alimentaires sont saines, vous n’aurez probablement pas besoin de prendre des compléments. Voici donc les aliments à privilégier et ceux à éviter.

Les substances interdites

Alcool, drogues et tabac sont nocifs pour le fœtus en plus de l’être pour sa maman. Il doivent donc être totalement bannis de votre vie de femme enceinte ! On ne le répétera jamais assez, l’absorption d’alcool notamment est toujours néfaste pour le bébé. C’est pour cette raison que l’on affirme « zéro alcool pendant la grossesse« . L’alcoolisation fœtale entraîne des troubles tels que des handicaps mentaux ou des retards de croissance.

Drogues et tabac ne font pas partie de l’alimentation à proprement parler mais il est important de rappeler qu’ils sont également très dangereux pour la santé du bébé. Si vous n’arrivez pas à vous sevrer de ces substances, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui pourra vous proposer des solutions.

Les aliments dangereux

Certains aliments sont à prohiber formellement si vous êtes enceinte. Tout d’abord, évitez de manger les fromages à pâte molle ou au lait cru, de même que les poissons ou viandes crus (ou cuits de manière artisanale). Cela vous permettra de limiter les risques de toxoplasmose ou de listériose qui sont très dangereuses pour le fœtus. Pour cette même raison, lavez soigneusement vos fruits et légumes et limitez au maximum la consommation d’aliments peu ou pas cuits.

Il est également important de respecter les dates limites de consommation et les mesures d’hygiène conseillées. Un réfrigérateur propre, des ustensiles en bon état et des mains bien lavées seront vos meilleurs alliés !

Les aliments déconseillés

Il est déconseillé de manger du foie en raison de sa teneur élevée en vitamine A (potentiellement nocive pour le bébé). De même, les produits à base de soja, contenant des phyto-œstrogènes, peuvent perturber votre système hormonal. Méfiez-vous également des aliments contenant de l’aspartame, des colorants ou édulcorants, de l’huile de palme… Mieux vaut être prudente et les limiter dès que possible !

Thé et café sont aussi à consommer avec modération. D’une part, le thé peut faire augmenter le risque d’anémie car il nuit à l’absorption du fer ; d’autre part, thé comme café sont des excitants qui, selon des études, pourraient réduire le poids de naissance du bébé. A limiter donc ! Mais ne vous rabattez pas sur les sodas ou boissons énergétiques pour compenser : rien de tel que de l’eau, un bon jus de fruit ou une tisane…

Les aliments recommandés lors de votre grossesse

La nourriture recommandée

Eh oui, tout n’est pas interdit lors d’une grossesse ! Une alimentation équilibrée et saine est essentielle, et plusieurs aliments y contribuent.

  • Ceux qui sont riches en fer : légumes secs, poisson, viande.
  • Les sources de calcium : produits laitiers mais aussi eau minéralisée.
  • Les végétaux : riches en eau, sels minéraux, vitamines, glucides et fibres, ils sont indispensables !
  • Les sources de protéines : les protéines végétales (pain, céréales, légumes secs…) et animales (viandes, poissons, œufs, jambon, laitages…) sont vitales pour le développement du fœtus. Si vous êtes végane ou végétalienne, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.
  • Les sources de lipides : huiles végétales, beurre, crème fraîche, qui participent à la formation du système nerveux.
  • Les sources d’oméga-3 : huile de lin, de colza ou de foie de morue, poissons gras, fruits à coque…

Matières grasses, sels et produits sucrés ne sont pas recommandés, mais ne sont pas dangereux tant que vous les consommez avec modération.

Pour conclure, il va sans dire que de la nourriture de bonne qualité est préconisée ! N’hésitez pas à faire un tour du côté des magasins bios, ou à flâner tout simplement dans le rayon bio de votre grande surface. Vous pourrez y trouver des pépites vous permettant de combiner produit sain et petit plaisir. Le prix est certes parfois relativement élevé, mais l’on trouve de plus en plus du bio accessible. A vous de voir !

 

Les compléments alimentaires, alliés de votre grossesse ?

Prudence dans l’usage des compléments alimentaires

Il est déconseillé d’utiliser des compléments alimentaires sans l’avis de votre médecin. C’est lui qui est le mieux placé pour savoir ce dont vous avez besoin dans ce domaine. Certes, les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments et peuvent s’acheter sans ordonnance. Mais pour autant, une certaine vigilance est nécessaire, car un excès de certaines vitamines notamment pourrait s’avérer néfaste.

C’est pourquoi l’automédication est à éviter, surtout pendant la grossesse où votre bébé pourrait en subir les conséquences ! A défaut de votre médecin, vous pouvez demander conseil à votre pharmacien ou à votre gynéco-obstétricien.

Attention également aux arnaques ! Le marché des compléments alimentaires est florissant mais tous les produits ne se valent pas. Ceux qui se targuent d’être « spécial grossesse » ne sont pas forcément plus efficaces ! Les experts de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) ont ainsi appelé à une plus grande vigilance sur ce sujet. En effet, les compléments alimentaires pour femmes enceintes feraient partie de 5% des cas de signalement d’un effet secondaire néfaste.

Les recommandations de l’ANSES

L’agence souligne l’importance de ne pas cumuler les sources de vitamines et minéraux sans suivi biologique régulier. Pour cette raison, il est nécessaire que vous préveniez votre docteur ou sage-femme de la prise de certains compléments alimentaires. Ils pourront dès lors évaluer leur pertinence et leur utilité dans votre cas précis.

L’ANSES précise également qu’il est bon d’être vigilant en ce qui concerne les risques d’hypercalcémie. Cela pourrait être dû à l’absorption d’une trop grande dose de vitamine D. De même, une surconsommation maternelle de vitamine A expose le bébé à des malformations. Quant à la supplémentation excessive en vitamine E, elle augmente le risque chez l’enfant de contracter une maladie coronarienne.

C’est pourquoi l’ANSES recommande d’éviter tout surdosage ou effet cocktail, car ils peuvent entraîner la survenue d’effets indésirables.

Compléments alimentaires pour femme enceinte

Quel complément alimentaire choisir ?

Le choix du complément alimentaire qui sera le plus utile pour vous se fera avec votre personnel soignant. Nous avons cependant fait un tri dans la liste de ce qui existe afin de vous aider à déterminer quel complément alimentaire vous sera le plus bénéfique.

Gélules, capsules, comprimés… vers quoi se tourner (et à quel prix) ?

Face à la foule des propositions (près de 600 nouveaux compléments sortent chaque année en France), savoir laquelle choisir peut s’avérer compliqué. Un bon conseil, dès lors, est d’acheter le complément sous la forme que vous parviendrez le mieux à assimiler : gélule, capsule, comprimé, ou même sirop… D’autre part, méfiez-vous des prix exorbitants de certaines gélules ; en effet, cela ne signifie pas pour autant qu’elles sont plus efficaces. N’hésitez pas à demander conseil et à ne pas sauter trop vite sur de jolis comprimés roses labellisés « spécial grossesse » mais qui ne sont en réalité qu’une belle expérience marketing !

Vitamines et minéraux, ce qui va vous faire du bien

Certains minéraux et vitamines sont essentiels pour la femme enceinte : les fibres, l’acide folique, le fer, le calcium, la vitamine D, l’iode, la choline ou encore les oméga-3. Le développement de l’embryon en dépend, de même que la santé de sa maman.

Faisons un point sur ces apports si utiles :

  • Fibres : le plus efficace en termes d’assimilation est de consommer de la nourriture riche en fibres et de boire beaucoup d’eau, mais un complément alimentaire peut parfois s’avérer nécessaire pour atténuer la constipation.
  • Acide folique : également appelé vitamine B9, l’acide folique participe au développement embryonnaire, c’est pourquoi il est recommandé d’en prendre avant même la conception du bébé.
  • Fer : face aux risques d’anémie, un apport en fer est recommandé, voire indispensable. Pensez également à la vitamine C qui permet de mieux l’absorber et de stimuler les défenses immunitaires.
  • Calcium : il est bien sûr présent dans le lait et tous ses dérivés (yaourts, fromages…) mais il peut parfois être nécessaire d’en prendre un supplément. En effet, 1 gramme par jour en plus de votre consommation habituelle pourrait permettre de prévenir les risques de pré-éclampsie et de maintenir une bonne tension artérielle.
  • Vitamine D : apportée naturellement par le soleil, cette vitamine peut cruellement manquer en hiver et/ou dans les régions moins ensoleillée. Elle fonctionne en tandem avec le calcium qu’elle fixe sur les os. Un bon taux de vitamine D pendant la grossesse sera bénéfique à votre enfant pour toute la vie.
  • Iode : l’iode est un nutriment souvent oublié par les spécialistes. Pourtant, il permet au corps de fabriquer les hormones thyroïdiennes et contribue au développement du cerveau.
  • Choline : autre grande oubliée, la choline participe au bon fonctionnement du placenta. N’hésitez pas à regarder la composition des capsules, gélules ou comprimés présents sur le marché afin de savoir s’ils en contiennent. C’est malheureusement trop peu souvent le cas.
  • Oméga-3 : de façon générale, la population serait en carence d’oméga-3 ; or, pendant la grossesse, la prise de ces acides gras polyinsaturés indispensables à notre organisme pourrait avoir plus d’une utilité. Des études ont d’ailleurs déterminé qu’un bon apport en oméga-3 diminuait le risque de naissance prématurée.

D’autres nutriments peuvent être également très intéressants pour les femmes enceintes : vitamines C, B12 ou B, magnésium, zinc… N’hésitez pas à demander conseil au personnel soignant qui vous suit. Il sera heureux de vous donner son avis !

Pour la fertilité ou l'allaitement, les compléments alimentaires sont également utiles

De la conception à la naissance… et pendant l’allaitement ?

Certains laboratoires proposent des vitamines prénatales pour les femmes en désir d’enfant. C’est le cas de la Gestarelle G et G3, qui contient de 30 à 90 capsules et vous apporte fer, iode, vitamines D et B9, et oméga-3.
La Gestarelle peut se prendre de la conception à la naissance, mais également en période d’allaitement ! Elle permet à la maman de produire un lait de meilleure qualité, avec notamment de l’iode, du calcium et les acides gras essentiels. L’avis des professionnels de la santé est généralement bon en ce qui concerne ce produit.

Un autre complément alimentaire qui s’utilise de la conception à l’allaitement est Oligobs. Plusieurs versions d’Oligobs sont disponibles : Oligobs Grossesse, Procrea et Allaitement. Très riche en vitamines et nutriments, Oligobs contient ainsi du sélénium, du gluconate de cuivre, de la iodure de potassium, ou encore du dioxyde de silice et des mono-diglycérides d’acides gras. Son apport est donc très complet.

Et pour l’homme ?

Si vous êtes en désir d’enfant et que vous souhaitez favoriser la conception, plusieurs suppléments peuvent être utiles à l’homme. Pour cela, que votre homme n’hésite pas à se diriger vers la spiruline ou la vitamine E, qui améliorent la fertilité. Une carence en vitamine E peut en effet entraîner chez l’homme une réduction de la mobilité des spermatozoïdes, entraînant des difficultés de fécondation. Le fer et la vitamine B9 contenus dans la spiruline peuvent quant à eux diminuer le stress et la fatigue et améliorer la vitalité des cellules reproductives.

Face à un désir de grossesse, votre compagnon et vous pouvez également vous tourner vers Conceptio Homme et Conceptio Femme, un produit du Laboratoire des Granions. Destinées à favoriser la conception, ces capsules et gélules contiennent des oligo-éléments essentiels. Conceptio Femme est de plus un très bon apport pour le fœtus en cas de début de grossesse.